50 Cent clarifie son statut de rencontre après la photo de Lauren Boebert

50 Cent a clairement indiqué qu'il ne sortait pas avec la représentante américaine Lauren Boebert, malgré le caractère apparemment séduisant de la photo qu'il a récemment publiée avec le politicien controversé.

Le grand patron de la G-Unit a dit TMZ que lui et Boebert ne sortent pas ensemble et qu'il n'a pas réalisé que c'était « une option » de le faire.

Il a également clairement indiqué qu'il « n'aimait pas sortir avec quelqu'un pour le moment » et « ne lui avait même pas parlé ».

Pendant qu'il répondait aux questions, Fif semblait très ennuyé que le média l'ait interrompu alors qu'il était au téléphone.

50 Cent est sous le feu des critiques depuis qu'il a été aperçu en train de prendre une photo avec la députée républicaine.

Le natif du Queens a été critiqué après avoir rencontré Boebert lors d'une visite à Washington, DC, mercredi 5 juin, où il s'est mêlé à des politiciens des deux côtés de l'allée.

Alors qu'il documentait son voyage, 50 a posté sur Instagram une photo quelque peu séduisante de lui-même avec son bras autour de la taille de Boebert, avec la légende : « Lauren Boebert, républicaine du Colorado, qui donne une belle apparence à la Maison Blanche (emoji au visage clignotant). »

Les fans du rappeur n'ont pas apprécié qu'il apparaisse amical avec le républicain d'extrême droite du Colorado, qui a été critiqué pour avoir diffusé les théories du complot QAnon, s'être opposé au mariage homosexuel et avoir fait des commentaires sur les musulmans.

50 a ensuite défendu sa rencontre avec Boebert, écrivant dans un article de suivi : « Attendez, attendez, les gars, j'ai pris des photos avec tout le monde et tout ce qui semble vous intéresser, c'est Lauren, qu'a-t-elle fait dans un théâtre sombre qui n'a pas été fait, mon Dieu! »

Il a grossièrement ajouté : « Hé, au fait, je n'ai pas de chlamydia. MDR. »

Sa légende amusante faisait référence à l'expulsion de Boebert d'une représentation de Beetlejuice : la comédie musicale l'année dernière, après avoir été vue en train de peloter son compagnon et de se livrer à des attouchements sexuels.

50 Cent s'est rendu au Congrès avec l'avocat des droits civiques Ben Crump pour plaider en faveur d'une plus grande participation des Noirs dans l'industrie des boissons alcoolisées.

Selon un communiqué de presse, la discussion s'est concentrée sur « le programme de richesse des Noirs, l'élargissement de l'écart de richesse et la marginalisation des entreprises appartenant à des Noirs par les entreprises américaines ».

Crump a également annoncé qu'il avait rejoint l'équipe juridique des années 50 dans sa bataille contre le géant des boissons Beam Suntory après l'avoir accusé d'avoir détourné des millions de sa marque Sire Spirits en utilisant des factures impayées.

Les deux parties se sont dirigées vers une médiation l'été dernier, mais il semble qu'une résolution n'ait pas encore été trouvée puisque le rappeur de G-Unit a continué d'attaquer le géant des boissons sur les réseaux sociaux.