Benny le boucher dit qu’il est sur la liste de surveillance du FBI : « Ils ont fait une descente dans mon studio il y a 2 mois »

Benny The Butcher a déclaré que la célébrité du rap et un contrat de disque avec une major ne l’ont pas protégé contre le profilage des forces de l’ordre.

Dans une interview sur Le club du petit-déjeuner vendredi (12 janvier), le Tout le monde ne peut pas y aller Le rappeur a parlé d’avoir été « harcelé » par la police, ainsi que de ses problèmes avec le gouvernement fédéral.

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

« J’ai l’impression d’être harcelé [by police in Buffalo]», a-t-il déclaré au co-animateur Charlamagne Tha God. « Je viens de découvrir que je suis sur la liste de surveillance du FBI chez moi. Ils ont fait une descente dans mon studio il y a environ deux mois.

Vous pouvez voir les commentaires de Benny commençant à huit minutes ci-dessous :

L’incident du studio est quelque chose dont Benny a parlé dans une interview avec SacCarburant en novembre de l’année dernière.

«C’est mon studio juste ici. Ce [is from] comme il y a cinq jours », a-t-il déclaré en montrant des images de camions blindés et de SUV aux animateurs de l’émission. « Cela fait deux mois et demi que nous sommes absents de ce studio. C’est fou, non ?

Il a poursuivi : « Ils ne me recherchent pas. Vous ne pensez pas que ces gens savent où j’habite ? Bien sûr qu’ils le font… J’ai une maison à Buffalo. Ils n’y sont pas allés… Cette merde est méchante.

HipHopDX a contacté le bureau du FBI à Buffalo pour obtenir des commentaires, mais n’a pas reçu de réponse au moment d’écrire ces lignes.

Sur Le club du petit-déjeunerBenny a également admis qu’il soupçonnait que ses comptes sur les réseaux sociaux étaient surveillés par les autorités.

« Je suis presque sûr que quand je vois qui regarde mon [Instagram] Les histoires, les pages sans profil, je sais que c’est l’agent Dan quelque part. Je ne suis pas un imbécile », a-t-il déclaré.

Benny (de son vrai nom Jeremie Pennick) a été condamné à des peines de prison fédérales et étatiques au fil des ans. Au cours d’un séjour dans une prison fédérale au milieu des années 2000 pour violation de probation, il a été à un moment donné enfermé avec l’ami de longue date de JAY-Z, Emery Jones, qui purgeait une peine pour une accusation de distribution de drogue.

Jones est célèbre dans la chanson de Hov de 2006 « Do U Wanna Ride ». Un autre passage derrière les barreaux pour Benny est survenu juste au moment où son cousin Westside Gunn commençait à rassembler Griselda.

Le rappeur de Buffalo a annoncé publiquement qu’il avait abandonné le jeu de la drogue lorsqu’il a commencé à travailler avec Griselda.

« Je ne le faisais pas environ un an avant de signer », a-t-il déclaré à propos d’être dans la rue lors d’une conversation en 2021 avec HipHopDX. «Je ne le faisais pas. Je n’étais pas en train de déconner. Je faisais juste des allers-retours en studio pour rapper et près de 70 pour cent de mes potes sont enfermés en ce moment.