BG livre le premier couplet post-prison sur la collaboration de Boosie Badazz ‘My Dawg’

BG est de retour en studio et a livré ses premiers bars après la prison lors de retrouvailles appropriées avec son ami proche Boosie Badazz.

Le rappeur des Hot Boys et Boosie ont fait équipe pour « My Dawg » vendredi 29 septembre alors que BG réfléchit au natif de Baton Rouge qui l’a maintenu au sol tout au long de sa décennie derrière les barreaux.

ANNONCE

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

« Beaucoup de gens m’ont foutu en l’air et se sont endormis sur moi/Les mêmes venaient et s’infiltraient sur moi/Je marche léger, j’ai la police sur moi/Mais je prends toujours des risques avec cette chaleur sur moi/Utilisé pour obtenir ma motivation de mes enfants et de mes fans/Tout ce dont j’ai toujours eu besoin, je pourrais l’obtenir de mon homme », il rappe.

«J’ai eu la chance d’avoir un ami comme [Boosie] dans la boîte/Chaque vacances, il me frappait maman avec un sac/Qu’est-ce que tu sais faire des conneries comme ça.

Un clip vidéo d’accompagnement est également arrivé vendredi avec une forte dose de nostalgie remplie de souvenirs et de photos du duo avant leur incarcération.

Regardez le clip ci-dessous.

Du côté de la musique, BG a beaucoup de chaleur en route puisqu’il a annoncé que son album de retour ferait suite à son projet de 2006 avec Cœur des rues 3 à venir.

« Waaahhh !!! » il a écrit… « Je sais que vous vous demandez tous où j’en suis et ce que je fais, mais je le prends un jour à la fois… Je travaille en silence et je vais me montrer fort. »

Il a poursuivi: « Je suis reconnaissant pour tout l’amour et motivé par la haine… Heart of The Streets 3 arrive plus tôt que vous ne le pensez #rns. »

Après une longue bataille juridique, BG (de son vrai nom Christopher Noel Dorsey) a retrouvé sa liberté le 6 septembre après avoir été incarcéré pendant 11 ans pour armes et subornation de témoins.

En 2012, BG a été condamné à 14 ans de prison après avoir plaidé coupable à deux chefs d’accusation de possession d’arme à feu et à un chef d’accusation de complot en vue d’entraver la justice à la suite d’un contrôle routier effectué en 2009.

Alors que BG continue de se réintégrer dans la société, l’homme de 43 ans a reçu une mention élogieuse d’une fondation qui offre aux anciens incarcérés un soutien et des services à long terme alors qu’ils s’efforcent de reconquérir leur vie, leur famille et leur position dans la communauté.