Boosie Badazz partage des images de la police avec « Stalker » chez lui : « Nous l'avons maintenant »

Boosie Badazz a récemment eu des problèmes avec un harceleur présumé, et maintenant les forces de l'ordre sont impliquées.

Vendredi 1er mars, le rappeur de Baton Rouge a partagé une série de clips depuis le portail d'entrée de son domicile dans lesquels on pouvait voir les autorités face à une femme.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

« Ouais, on s'en prend à elle maintenant, regarde », a-t-il dit en pointant l'appareil photo de son smartphone vers les flics. « Salope de traqueuse folle. L'autre jour, elle s'est arrêtée, a sauté avec deux pistolets BB, en parlant de son intention de pulvériser la maison. La veille, après cela, elle a encore sauté avec deux pistolets BB et a essayé de marcher sur [his son] Tootie.

«La semaine dernière, elle est revenue pour parler de notre mariage et je lui ai acheté des boucles d'oreilles à 20 000 $. Il y a un mois, elle a encore fait des conneries. Aujourd'hui, elle est venue bloquer mon allée pour que personne ne puisse passer, parlant d'elle prête à mourir, avec ses enfants dans la voiture. Salope de traqueuse – tu essaies un négro maintenant.

Regardez les vidéos ci-dessous :

Boosie a également eu d'autres problèmes. La semaine dernière, le natif de Louisiane a eu une véritable frayeur avec la gestion continue de son diabète, même si son état est désormais stable.

S'adressant à Instagram Live pour parler à ses abonnés de l'épreuve pénible de fin février, il a expliqué comment un léger oubli, ne serait-ce qu'un instant, pourrait avoir de graves répercussions sur son bien-être.

« Mon taux de sucre était vraiment bas, mec », a-t-il commencé. «Je me suis réveillé en sueur, en courant partout dans la pièce. Ayant une crise de sucre ce matin, mon sucre a chuté. Heureusement, j'avais des restes de nourriture là-dedans. J'ai oublié mon truc de glucose, mec. J'ai eu une journée folle.

« J’ai laissé mon chargeur de moniteur de cheville, j’ai laissé mon insuline. J'ai dû voler [my boy] ici avec ça. J'ai mes petites filles avec moi, donc je trébuche parfois. Et puis quand il est finalement arrivé vers 12h30 hier soir, c'était élevé donc j'ai dû prendre une forte dose.

Il a poursuivi : « Et j’ai dû en prendre trop hier soir [because] ça m'est tombé dessus ce matin. C'était effrayant ce matin. J'ai pris trop d'insuline hier soir. Mon corps est fatigué maintenant. Quand j’ai une crise de sucre, toute mon énergie disparaît. Merde, enlève-moi tout.