Cam’ron interroge Ma$e à propos de 50 Cent en le « ramassant » dans la vidéo « Window Shopper »

Cam’ron veut des réponses de Ma$e à propos de son apparition dans la vidéo « Window Shopper » de 50 Cent.

Le rappeur Dipset a lu la question d’un téléspectateur dans l’épisode de mardi 28 novembre. C’est comme çaoù il a interrogé Murda sur son rôle dans le clip vidéo de 2005 du grand patron de la G-Unit.

« Les gens veulent savoir : dans la vidéo ‘Window Shopper’ de 50 Cent, quel était exactement votre rôle ? Cam a demandé à son co-animateur en riant hystériquement. «Ils ont dit qu’il vous avait attrapé et emmené faire du shopping dans la vidéo. C’est ce qu’ils m’ont dit : je n’ai pas vu la vidéo depuis un moment.

« Je vais vous laisser gérer ça », a répondu Murda, qui a également trouvé la question hilarante.

L’ancien rappeur de Bad Boy n’a pas offert d’explication derrière son apparition dans le clip, Cam’ron laissant son co-animateur se tirer d’affaire en ne sondant pas plus loin.

Regardez le segment à 1:45 ci-dessous.

« Window Shopper » est arrivé en 2005 dans le cadre de 50 Cent’s Devenez riche ou mourez en essayant musique de film.

L’hymne des braggadocios, qui figurait également en bonus sur le deuxième album des années 50. Le massacrea atteint la 20e place du Billboard Hot 100 et a depuis été certifié platine.

Quant à la vidéo, qui compte plus de 240 millions de vues sur YouTube, Ma$e apparaît au début du visuel aux côtés de 50, avec les rappeurs en train d’essayer d’acheter une paire de chaussures dans un magasin de chaussures chic de Monaco.

Après avoir eu du mal à communiquer avec un vendeur francophone, ils sont finalement distraits par deux renardes vidéo et sont ensuite vus en train de vivre la grande vie dans le terrain de jeu des millionnaires.

Les autres camées de la vidéo proviennent de Lloyd Banks, Young Buck, Mobb Deep, MOP et Olivia.

Selon certaines rumeurs, Ma$e aurait signé avec G-Unit cette année-là et est apparu sur la chanson « 300 Shots » aux côtés de 50 Cent, Young Buck, Mobb Deep, MOP, Tony Yayo et Lloyd Banks – mais l’accord n’a jamais été conclu.

Le natif de Harlem a révélé plus tard que Diddy, son ancien patron de label, avait bloqué l’accord.

Revisitez « Lèche-vitrines » ci-dessous.