Dame Dash a presque commencé à rapper parce que Roc-A-Fella était « en difficulté »

Dame Dash est presque passé de PDG à rappeur sur son propre label au début des années 2000, car Roc-A-Fella était apparemment sur un terrain fragile avant le succès de « Big Pimpin ».

Apparaissant sur le Des bosses en devenir podcast dans un épisode publié lundi 27 mai, Dame a discuté de la chanson légendaire de JAY-Z et UGK sortie en single en 2000 (bien que l'album qui la contient soit sorti à la fin de l'année précédente).

En plus d'affirmer que la chanson parlait en fait de son propre style de vie et non de celui de Hov, l'ancien directeur de Roc-A-Fella a déclaré qu'au moment où la chanson était créée, le label était en difficulté et il a presque dû prendre le micro. lui-même.

« À ce moment-là, Roc-A-Fella était en difficulté et si ce « Big Pimpin » ne fonctionnait pas, j'allais commencer à rapper. (Je n'ai pas de barres, mais) je l'aurais juste fait pour l'entreprise.

La conversation complète commence vers 1:11:26 ci-dessous.

Vidéo Youtube - Dame Dash a presque commencé à rapper parce que Roc-A-Fella était « en difficulté »

Dans cette même interview, Dame Dash a également évoqué le légendaire conflit entre JAY-Z et Nas, affirmant qu'il n'avait « aucune crainte » que quiconque soit blessé malgré l'amère rivalité entre les deux rappeurs.

« Il y avait Non peur que nous soyons blessés quand il s'agissait de Nas. Je vous le dis tout de suite, il n'y avait aucune crainte de violence à ce sujet », a-t-il insisté. « Nous n’avions aucune crainte quant aux batailles que nous avions en matière de violence. Cela ne nous a jamais inquiétés.

Il a ajouté : « Maintenant, Pac et Biggie, des négros ont été tués. Mais les négros se font tuer dans le Hip Hop maintenant. Ils se battent et finissent par mourir. C'est un peu plus sérieux maintenant.

Dame Dash avait précédemment affirmé que Nas avait gagné la querelle après que la sortie de « Supa Ugly » se soit retournée contre JAY-Z.

« La réponse de Jay a été terrible », a-t-il déclaré à la télévision. Podcast C'est foutu l'année dernière. « Le truc, c'est que nous l'avions d'abord frappé avec le joint du Summer Jam qui était plutôt dur, le 'Takeover'. Mais quand (Nas) est arrivé avec « Ether », j’étais plutôt excité parce qu’il a prononcé mon nom. Je me suis dit : « Je suppose que je suis dans un disque de rap. »

« Mais la réponse, je n'étais pas là pour la réponse. J'avais atterri, Irv Gotti avait foiré celui-là. Chaque fois qu'Irv Gotti se lançait dans mes affaires, il foutait la merde… Il lui jetait cet 'Ether' sur lui. Il l'a fait s'excuser. Le rap qu’il a fait était farfelu – quand je l’ai entendu, j’étais énervé.