Diddy accusé d'avoir forcé une femme à avoir des relations sexuelles avec son ex Kim Porter dans le cadre d'un nouveau procès pour viol

Diddy a été accusé d'avoir forcé une femme à avoir des relations sexuelles avec son défunte ex-petite amie Kim Porter dans le cadre d'un nouveau procès pour viol.

La victime présumée, April Lampros, a affirmé dans une plainte déposée à New York jeudi 23 mai que le patron de Bad Boy l'avait agressée sexuellement à quatre reprises, dont une avec Porter après qu'elle ait été forcée de prendre de l'ecstasy.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Lampros, qui a rencontré Diddy pour la première fois en 1994 alors qu'elle était étudiante en mode, affirme également que le magnat les a enregistrés en train de faire l'amour à son insu et sans sa permission et a ensuite montré la vidéo à d'autres.

Elle poursuit officiellement Diddy pour coups et blessures, agression sexuelle, détresse émotionnelle et violence sexiste.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Diddy (de son vrai nom Sean Combs) n'a pas encore commenté cette poursuite mais a précédemment nié d'autres allégations d'agression sexuelle.

Lampros allègue que le directeur du disque l'a agressée sexuellement pour la première fois en 1995 et qu'il l'a poussée à boire de l'alcool, ce qui l'a mise « mal à l'aise ».

La poursuite affirme que Lampros s'est ensuite évanoui dans une chambre d'hôtel et a été violée par Diddy.

Plusieurs mois après l'incident, Lampros dit que Puffy lui a envoyé de nombreux cadeaux et qu'elle a accepté de le rencontrer pour discuter d'opportunités commerciales.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Elle allègue qu’une autre agression s’est produite plus tard cette année-là dans un parking. Lampros affirme que Diddy l'a forcée à se mettre à genoux et lui a fait faire une fellation.

Lorsqu'elle a tenté de prendre ses distances après cet incident, Lampros affirme que Diddy a menacé de la blesser physiquement et de la mettre sur liste noire de l'industrie de la mode.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Le procès affirme qu'un troisième incident s'est produit en 1996, au cours duquel Lampros a été forcé d'avoir des relations sexuelles avec Kim Porter, qui a eu trois enfants avec Diddy avant sa mort en 2018 en raison d'une pneumonie.

Lampros affirme que Diddy l'a forcée, ainsi que Porter, à prendre de l'extase avant d'exiger qu'ils aient des relations sexuelles entre eux. Elle allègue qu’il lui a dit qu’elle « n’avait aucun contrôle sur la situation car il pourrait lui faire perdre son emploi ».

Puffy s'est masturbé pendant qu'il regardait les femmes, selon le procès, avant d'avoir prétendument violé Lampros.

Lampros affirme également que Diddy et Porter l'ont fait licencier d'un emploi dans un bar après l'avoir vue y travailler.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

La femme dit que sa relation avec Diddy avait pris fin en 1998, mais elle l'a rencontré deux ans plus tard, après quoi il l'a appelée avec insistance pour lui dire qu'elle lui manquait.

Lampros a alors accepté « à contrecœur » de laisser le producteur multi-platine venir à son appartement où il est arrivé avec un garde du corps.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Elle allègue qu'il l'a ensuite embrassée et touchée sans son consentement avant de le forcer à partir.

Le costume comporte également de nombreuses photos de Lampros avec Diddy.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Lampros a déclaré dans un communiqué : « Je suis convaincu que la justice prévaudra et que le voile sera retiré afin qu'aucune autre femme n'ait à endurer ce que j'ai fait. »

Elle est la septième personne en six mois à poursuivre Diddy pour agression sexuelle et la deuxième cette semaine après qu'un ancien mannequin a porté plainte pour viol et drogue.