Diddy célèbre le 1er anniversaire de sa fille Love Combs avec Dana Tran

Diddy et Dana Tran ont célébré le premier anniversaire de leur adorable fille Love Combs ce week-end.

Les coparents se sont réunis dimanche 15 octobre pour célébrer le véritable anniversaire de bébé Love. Dans une vidéo réconfortante publiée sur l’histoire Instagram du magnat de Bad Boy, on peut voir Puff et Dana chanter pour leur petite fille – assise dans une chaise haute avec une couronne perchée sur la tête.

Dans un article séparé sur sa page, Diddy a partagé un collage de moments avec sa plus jeune fille et lui a souhaité un joyeux anniversaire.

«Joyeux anniversaire bébé amour! @loveseancombs JE T’AIME DE TOUT MON COEUR !! – Love DaDa », a-t-il légendé.

Consultez les deux articles ci-dessous.

Juste avant son anniversaire, bébé Love a fait ses premiers pas mardi 10 octobre. Le fier papa Diddy a regardé le moment sur FaceTime avec Dana Tran, puis a partagé cette étape importante avec ses abonnés.

« Ouah! Bébé, tu marches ? … Oh mon Dieu, tu l’as fait, gamin. Vous l’avez fait », encouragea-t-il Love avec étonnement.

Love se traînait le long du tapis dans un chemisier blanc et semblait confuse d’entendre la voix de son père venant du téléphone alors qu’il n’était pas réellement dans la pièce.

Dans sa section de commentaires, Diddy a reçu beaucoup d’amour de la part d’amis tels que NORE, Busta Rhymes et Ginuwine, ce dernier écrivant : « C’est le meilleur sentiment de tous les temps, KING !! Je sais que tu sais ..félicitations !!! la vie de papa !

Tandis que beaucoup saluaient Diddy dans son devoir de papa, d’autres l’accusaient d’avoir tenté de changer de sujet et de détourner l’attention des spéculations croissantes selon lesquelles il serait impliqué dans le meurtre de 2Pac en 1996.

50 Cent a allumé la mèche la semaine dernière lorsque le magnat de la G-Unit a affirmé que le meurtre de la légende du rap avait été ordonné par Puff, à qui il avait conseillé de « prendre un avocat ».

« Bon sang, Pac a été doublé par l’amour fraternel », a-t-il écrit, faisant référence au surnom R&B de Diddy. « MDR Il est temps de passer par l’avocat, la merde pourrait devenir collante. »

Le message des années 50 comprenait une photo de 2Pac et Suge Knight assis dans la berline BMW noire la nuit de la fusillade meurtrière au volant du 7 septembre 1996.

On ne sait pas exactement ce qui a motivé le message sauvage de 50 Cent, mais des spéculations circulent depuis longtemps selon lesquelles Diddy aurait été impliqué d’une manière ou d’une autre dans le meurtre de 2Pac. Il n’a jamais été arrêté ni inculpé en relation avec ce crime et il a nié avec véhémence ces allégations.

Les rumeurs reposent en grande partie sur des commentaires faits lors d’une confession policière en 2008 par Duane « Keefe D » Davis, qui a été accusé le mois dernier du meurtre non résolu de « Pac ».

L’ancien Compton Crip de South Side, âgé de 60 ans, a déclaré aux détectives que lui et Puff avaient discuté d’un accord d’un million de dollars pour tuer 2Pac et Suge Knight, qui étaient alors en rivalité avec Diddy’s Bad Boy Records.

Davis a affirmé que le magnat de Harlem lui avait dit lors d’une réunion au Greenblatt’s Deli à Los Angeles qu’il voulait « se débarrasser de ces mecs ». Cependant, après la mort de Pac, Keefe D a déclaré que les South Side Compton Crips n’avaient jamais reçu le prétendu paiement de 500 000 $ de la part du responsable du disque.