DJ Envy toujours répertorié dans une affaire de fraude immobilière alors que d’autres accusés demandent leur licenciement

DJ Envy a promis de coopérer en témoignant contre Cesar Pina dans son affaire de fraude immobilière présumée, mais il a toujours trouvé son nom répertorié comme accusé.

Selon des documents judiciaires obtenus par HipHopDXPhilip Guarino — l’avocat de tous les accusés sauf deux — a déposé vendredi 26 janvier une requête en non-lieu contre tous les accusés, à l’exception de Le club du petit-déjeuner co-animateur (de son vrai nom Raashaun Casey) et un autre accusé.

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

Guarino affirme qu’il n’a jamais été révélé que les partis qu’il représente avaient commis des crimes potentiels.

« La plainte du demandeur pour fraude en valeurs mobilières doit être rejetée contre tous les défendeurs », lit-on en partie dans le mémorandum de loi. « Les plaignants ne parviennent pas à indiquer quels défendeurs, le cas échéant, étaient parties aux contrats qui auraient été violés. »

Plus tôt ce mois-ci, Envy a clairement indiqué qu’il était prêt à blanchir son nom en témoignant contre Pina s’il était invité à le faire.

« Nous savons que le 20 décembre 2023, la Cour a rendu une ordonnance obligeant la production des documents exigés dans ces assignations à comparaître », a écrit l’avocat d’Envy, Daniel Marchese. « À l’heure actuelle, je suis heureux d’annoncer que le vendredi 5 janvier 2024, nous avons transmis nos réponses et notre production de documents aux avocats du syndic dans les cas susmentionnés. »

Marchese a poursuivi : « Compte tenu des échanges professionnels entre l’avocat et moi depuis lors, il semblerait que les réponses et la production aient effectivement été reconnues et reçues par le syndic.

« Par cet écrit, je confirme donc le respect par mon client de l’ordonnance de Votre Honneur. Comme je l’ai proposé à l’avocat du syndic, j’offrirai également au tribunal que si un témoignage sous serment (sous quelque forme que ce soit) était nécessaire pour confirmer les réponses et la production de mon client, il s’y conformerait volontiers.

Cesar Pina, qui s’appelle également FlippingNJ sur les réseaux sociaux, a été arrêté en octobre pour fraude électronique en relation avec ses projets immobiliers avec DJ Envy.

Envy, qui n’a pas été inculpé – bien que nommé dans une série de poursuites aux côtés de Pina – a soutenu qu’il était également une « victime » de la prétendue escroquerie immobilière de Pina.

Citant un incident survenu en août, il affirme avoir perdu 500 000 $ sur un projet avec Pina et sa femme, Jennifer, visant à rénover et transformer une ancienne école en immeuble d’habitation.