Gucci Mane veut faire des « superstars » en herbe des millionnaires grâce à sa nouvelle marque

Gucci Mane a lancé une nouvelle marque et est prêt à faire de ses premiers signataires des millionnaires du jour au lendemain.

Le magnat du rap a publié une vidéo sur Instagram jeudi (4 juillet) annonçant son nouveau label, So Icy Millionaires, tout en dévoilant 2 millions de dollars en espèces qu'il offre aux premiers artistes qui signent sur la ligne pointillée.

« Vous avez le Dieu du piège ici. Tout ça coûte 100 000 dollars pièce », a-t-il déclaré tout en transportant des liasses de billets dans le studio.

Guwop procède ensuite au comptage de l'argent par multiples de 100 000 $ avant d'atteindre un million de dollars.

« C'est ce que je suis prêt à investir dans ma prochaine superstar parce que je lance un tout nouveau label. Frais ! Donc Icy Millionaires », dit-il. « Alors qui voulez-vous rejoindre mon nouveau label parce que je cherche ma prochaine superstar masculine. »

La caméra se tourne ensuite vers l'épouse de Gucci, Keyshia Ka'Oir, qui compte 1 million de dollars supplémentaire, réservé à la première artiste féminine de la marque.

« J'ai reçu un million pour ma prochaine superstar féminine. J'ai reçu un million pour ma prochaine superstar masculine. Qui veut rejoindre les So Icy Millionaires ? Envoyez-moi un message privé tout de suite. Joyeux 4 juillet. »

Bien que l'offre à sept chiffres soit alléchante, les labels de Gucci Mane ont été en proie à des problèmes dans le passé, ce qui a conduit à des allégations selon lesquelles ses signataires sont « maudits ».

Plusieurs artistes de 1017, passés et présents, ont été emprisonnés ces dernières années, notamment Pooh Shiesty, Foogiano, Hoodrich Paolo Juan et Mac Critter.

D'autres sont décédés tragiquement, notamment l'ancien chanteur Enchanting, décédé à l'âge de 26 ans plus tôt cette année des suites d'une overdose de drogue.

Joe Budden fait partie de ceux qui ont remarqué cette tendance et ont remis en question les compétences A&R de Gucci lors d'un épisode de son podcast éponyme l'année dernière.

« Je pense que toutes les parties impliquées dans l'industrie de la musique doivent examiner en profondeur qui sont les gens qui signent, comment ils les signent et pourquoi ils les signent », a-t-il déclaré.

« La même chose s’est produite dans le rap au cours de la dernière décennie, où nous n’avons jamais vu autant de gens mourir. Nous n’avons jamais vu autant de fusillades, d’attaques au couteau, de conflits entre clans, d’arrestations, de RICO. Je n’ai jamais vu ça dans le hip-hop. »

« Cette conversation se déroule en même temps que, pour moi et pour le reste des musiciens, la mort du A&R. La mort de la musicalité. Pour moi, tout cela va de pair », a-t-il poursuivi.

« Donc, quand je dis que le recrutement de Gucci Mane doit être examiné, c'est parce que nous sommes maintenant, quoi ? 8, 9, 10 ? Je ne sais pas. Toute une équipe qui souffre simplement de la malédiction des différents AVC, et je ne pense pas que ce soit une coïncidence. »

Gucci a répondu aux critiques en déclarant : « Je pense que c'est injuste de sa part de dire ça, mais je suppose qu'il a le droit d'avoir son opinion. Mais pour moi, qui d'autre va leur donner une chance, vous voyez ce que je veux dire ?

« Je n'essaie pas de recruter des gars qui n'ont pas besoin d'aide. Je recrute des gars que personne ne veut recruter. Ceux qui disent : « Ooh, tu as un casier judiciaire, on va rester loin de toi » — c'est à eux que je donne une chance. »