Kendrick Lamar est « enfermé » avec Terrace Martin et d’autres, affirme le producteur

Kendrick Lamar a fait l'objet d'innombrables rumeurs ces dernières années, et Terrace Martin a mis de l'huile sur le feu en confirmant apparemment qu'il préparait du nouveau matériel avec le MC.

Vendredi 31 mai, Martin a tweeté : « J'ai été enfermé avec Roddy Ricch pour créer quelque chose de spécial./L'album The Navy. »

Un fan a ensuite répondu au message pour demander des mises à jour sur K.Dot, en demandant : « Cela ressemble à un grand W. Mais qui est enfermé avec Dot maintenant ? »

Citant la question, le producteur et multi-instrumentiste a répondu sans partager trop de détails : « Nous tous ».

Martin était, bien sûr, un élément majeur de l'équipe qui a créé le classique de Lamar en 2015. Pimper un papillonaux côtés de Sounwave, Flying Lotus, Robert Glasper, Thundercat, Kamasi Washington, Robert « Sput » Searight et bien d’autres.

Par ailleurs, Kendrick s'est rapproché des statistiques de streaming Spotify de Drake grâce à leur récente querelle de rap.

Selon les données partagées par Chartmetric, Drizzy avait une solide avance dès le départ avec le « First Person Shooter » assisté par J. Cole l'année dernière, mais le natif de Compton a rapidement rattrapé son retard avec son apparition sur Metro Boomin et Future's « Like That » en Mars.

Les deux coupes ont généré plus de 300 millions de streams, le 6 God détenant une légère avance à environ 319 millions contre 309 millions pour Kendrick.

L'échange suivant a été « Push Ups » de Drake, qui a suscité en retour « Euphoria » de Kung Fu Kenny – ce dernier détient la tête de ce tour avec 135,3 millions de streams contre 93,7 millions pour son concurrent.

Les deux suivants – « Family Matters » et « Meet The Grahams » – sont pratiquement à égalité autour de la barre des 50 millions.

Cependant, le suivi produit par Mustard, « Not Like Us », a le MC de Los Angeles en tête. Ayant déjà accumulé 217,7 millions de streams depuis sa sortie il y a moins d'un mois, il éclipse complètement la dernière version de la superstar canadienne « The Heart Part 6 », qui n'a pas encore été diffusée sur les services de streaming.

Drake a également sorti « Taylor Made Freestyle » au milieu de la bataille, mais a été contraint de le supprimer de toutes les plateformes car la succession de 2Pac n'a pas apprécié l'utilisation de l'image du défunt rappeur sur le morceau.

La chanson, qui présentait les voix IA de Pac et Snoop Dogg, a été officiellement supprimée des pages de médias sociaux du hitmaker « Hotline Bling » après qu'il lui ait été donné 24 heures pour la retirer.

Dans une lettre de cessation et d'abstention publiée en avril, la succession du cracheur du couloir de la mort a écrit : « La succession est profondément consternée et déçue par votre utilisation non autorisée de la voix et de la personnalité de Tupac. Non seulement ce disque constitue une violation flagrante de la publicité de Tupac et des droits légaux de la succession, mais il constitue également un abus flagrant de l'héritage de l'un des plus grands artistes hip-hop de tous les temps. Le Domaine n'aurait jamais donné son accord pour cet usage.

« L'utilisation non autorisée, tout aussi consternante, de la voix de Tupac contre Kendrick Lamar, un bon ami de la succession qui n'a donné que du respect à Tupac et à son héritage en public et en privé, aggrave l'insulte. »

Il poursuit : « Si vous vous conformez, la succession examinera si une négociation informelle pour résoudre cette question a du sens. Si vous ne vous y conformez pas, notre client a autorisé ce cabinet à poursuivre tous ses recours légaux, y compris, mais sans s'y limiter, une action pour violation (…) des droits d'auteur, de publicité et de la personnalité de la succession et des dommages et intérêts qui en résultent, une injonction, et des dommages-intérêts punitifs et des honoraires d’avocat.