Kodak Black Cops consomme de la méthamphétamine et révèle qu’il attend un autre enfant avec sa fiancée

Kodak Black a admis avoir consommé de la méthamphétamine et a révélé qu’il allait redevenir père.

Le rappeur controversé avait déjà évoqué sa consommation de drogue sur Instagram Live plus tôt cette semaine, avouant avoir « abusé » de Percocets dans le passé et dépensé des centaines de milliers de dollars pour essayer de se nettoyer.

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

Dans une autre émission, Kodak a discuté plus en détail de sa consommation de drogue et a divagué qu’il avait consommé de la méthamphétamine.

Bien qu’il ait avoué avoir consommé de la méthamphétamine, Kodak a également nié une fois de plus les accusations selon lesquelles il prenait de la cocaïne au moment de son arrestation la semaine dernière pour possession de drogue.

«Je vous ai déjà dit que je prenais de la méthamphétamine», a-t-il déclaré. «Je n’ai même pas de cocaïne. Fou de cocaïne ! C’est quoi ce bordel ? […] Je ne suis pas un plus bas. Je ne suis pas un drogué, salope.

Il a également déclaré que les policiers qui l’avaient arrêté ne disposaient pas d’images de caméra corporelle le montrant en train d’essayer de se débarrasser de la cocaïne en l’avalant.

Dans le même Instagram Live, Kodak Black a également déclaré qu’il attendait un autre enfant avec sa fiancée : « Ils disent que tu as besoin d’une femme, j’en ai une. Ma fiancée aura un petit garçon dans deux mois. J’essaie aussi d’atteindre mon quota !

Yak se serait fiancé à Mellow Rackz en 2021 après lui avoir proposé un message d’avion.

Quelques mois plus tard, il a été vu en train de mettre une bague au doigt d’une autre femme. Il n’est pas confirmé à quelle femme, le cas échéant, il fait référence comme étant sa fiancée.

Le rappeur de Floride a déjà trois enfants avec plusieurs femmes.

Plus tôt cette semaine, Kodak a longuement discuté de sa consommation de drogue après sa récente arrestation pour possession de cocaïne, pour laquelle il a plaidé non coupable.

Black a nié avoir pris de la cocaïne à ce moment-là, déclarant à la place : « J’étais maigre, mon pote. Je dormais devant la maison de ma famille, mon frère. C’est ça. Ce n’est pas illégal.

Il a également avoué être accro au Percocet : « Je dirai à Dieu lui-même que je fais du Perc et des conneries comme ça, mais c’est mon médicament qui m’a été prescrit. Même avant qu’on me tire dessus et qu’on me les prescrive à nouveau, je pouvais dire que j’avais commencé à abuser sacrément [them].»

Yak a également déclaré qu’il travaillait à se débarrasser de la drogue et qu’il avait dépensé 350 000 $ en cure de désintoxication pour essayer de se débarrasser de sa dépendance.