La candidature de Kodak Black à un programme de traitement de la toxicomanie refusée par un juge de Floride

Miami, Floride

La demande de Kodak Black, par l’intermédiaire de ses avocats, de participer à un programme de traitement de la toxicomanie a été rejetée par les tribunaux.

Le Miami Herald rapporte que la juge Jacqueline Becerra a statué contre l’avocat de Kodak, Bradford Cohen, mardi 21 décembre. Dans son refus de la motion, Beccera a qualifié le rappeur, de son vrai nom Bill Kapri, de menace pour la société.

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

« Si vous achetez ou consommez de la drogue, vous représentez un danger pour la communauté », a-t-elle déclaré, le procureur fédéral reconnaissant que les autorités de Floride ne seraient pas en mesure de suivre Kodak Black s’il était autorisé à quitter le pays. État.

Bradford Cohen a initialement demandé à son client d’entrer en cure de désintoxication mardi 19 décembre.

Les derniers dossiers et commandes, qui ont été obtenus par HipHopDXrévèlent que la prochaine audience dans l’affaire Kodak Black aura lieu le 9 janvier 2024, ce qui signifie que le rappeur devra passer Noël derrière les barreaux.

La juge Barbara Duffy, qui supervise l’affaire, a autorisé l’État à soumettre une assignation à comparaître pour obtenir les dossiers pharmaceutiques complets de Kodak, probablement pour voir exactement où le rappeur se procure ses médicaments.

La dernière série de problèmes juridiques de Kodak Black a commencé le 7 décembre, lorsqu’il a été accusé de possession de cocaïne et de falsification de preuves matérielles, ainsi que de stationnement inapproprié.

Quatre jours plus tard, il a officiellement plaidé non coupable des accusations portées contre lui et a demandé un procès avec jury.

Selon le rapport de police, les policiers se sont approchés de la Bentley de Kodak lorsqu’ils ont aperçu le véhicule garé sur une route très fréquentée. Lorsqu’ils se sont approchés du véhicule, ils ont affirmé qu’ils pouvaient sentir une odeur d’alcool et, en fouillant la voiture, ils ont trouvé du papier à rouler, des résidus de cannabis et de la poudre blanche.

Ils ont également affirmé que la bouche de Kodak était pleine de poudre blanche.

Lors d’un Instagram Live le 11 décembre, le rappeur de Floride a fait de nombreux aveux sur sa consommation de drogue, notamment qu’il avait dépensé des centaines de milliers de dollars en cure de désintoxication.

Abordant sa récente arrestation pour possession de cocaïne, Yak a déclaré : « J’étais maigre, mon pote. Je dormais devant la maison de ma famille, mon frère. C’est ça. Ce n’est pas illégal.

Il a ensuite qualifié l’arrestation de « fausse » et a contesté le fait que sa photo soit « diffusée partout sur Internet ».

Dans le clip décousu, Kodak Black a également nié avoir pris de la cocaïne, en disant : « Allez, famille. Putain non, mec. Bon sang, non. Et je ne vais pas dire que je suis contre les connards qui boivent de la coke. Mec, je ne suis pas dans cette merde.

Il a ensuite admis avoir abusé du Percocet, qui, selon lui, lui avait été prescrit après avoir reçu une balle dans la jambe en février 2022.

« Je dirai à Dieu lui-même que je fais des Percs et des conneries comme ça, mais c’est mon médicament qui m’a été prescrit », a-t-il déclaré. « Même avant qu’on me tire dessus et qu’on me les prescrive à nouveau, je pouvais dire que j’avais commencé à abuser sacrément. [them].»

Le hitmaker de « Super Gremlin » a poursuivi en disant qu’il travaillait actuellement à se nettoyer et qu’il avait déjà dépensé 350 000 $ en cure de désintoxication.

«Je travaille sur moi-même. Je travaille en ce moment, mon pote », a-t-il poursuivi. « J’ai payé 350 000 $ et tout pour devenir clean et aller mieux […] Je suis allé seul en cure de désintoxication sans que le tribunal ait à me dire de le faire. C’est juste que je veux m’améliorer. J’ai des enfants, mon pote, et je dois être là pour eux. Je n’ai jamais assez de temps dans la rue pour ne même pas être un drogué.

Mais dimanche (17 décembre), HipHopDX a confirmé auprès du Bureau fédéral des prisons que le rappeur de 26 ans avait été placé en détention au centre de détention fédéral de Miami, en Floride.

Bien qu’il ne soit pas clair quand Kodak Black a été placé en détention fédérale, il est clair qu’il reste derrière les barreaux car le BOP n’indique pas de date de libération.