La chanson de Mary J. Blige au centre d'un nouveau procès pour rupture de batterie classique du hip hop

Le classique « Real Love » de Mary J. Blige de 1992 est au centre d'un procès intenté contre Universal Music Group (UMG).

Selon Panneau d'affichage, Tuff City Records a déposé une plainte jeudi 4 avril, accusant la division d'édition d'UMG de violation du droit d'auteur pour avoir prétendument utilisé un extrait sans licence de la chanson funk de 1973 « Impeach the President » des Honey Drippers sur le morceau MJB. La chanson, avec son break de batterie emblématique, a été samplée des centaines de fois par d'innombrables artistes hip hop, dont 2Pac, Biggie, Run-DMC, Dr. Dre et bien d'autres.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Plus récemment, Doja Cat l'a échantillonné sur « Can't Wait » de son album de 2023, Écarlate.

Dans la plainte, les avocats de Tuff City affirment avoir « informé l'accusé à plusieurs reprises de la présence de l'échantillon non autorisé » sur « Real Love », mais avoir été ignoré.

CHARGEMENT DE L'ANNONCE…

Mary J. Blige n'est pas nommée dans la poursuite ni accusée d'une quelconque violation. Le procès indique également clairement qu'UMG Recordings, propriétaire des masters de « Real Love », a déjà conclu un accord pour l'échantillon. Mais ils ont affirmé que la division édition d'UMG avait refusé de faire de même.

Comme l'a noté Panneau d'affichage, on ne sait pas pourquoi la société a attendu plus de 30 ans pour intenter une action en justice – surtout lorsqu'elle a intenté une action en justice pour cet échantillon dans le passé, y compris avant même la sortie de « Real Love ». En 1991, la société a poursuivi Sony Music et Def Jam, accusant Marley Marl d'avoir échantillonné illégalement le morceau de « Around the Way Girl » et « Six Minutes of Pleasure » de LL Cool J.

Dans d'autres actualités de Mary J. Blige, l'icône du R&B/Soul a récemment révélé des réflexions surprenantes sur sa propre musique.

« Avant, je détestais tout chez moi. Le son de ma voix, le son de ma voix qui parle. Et j'avais juste peur d'entendre de la musique en retour », a-t-elle déclaré dans un épisode de AUJOURD'HUI Avec Hoda et Jenna le mois dernier.

Bien que Blige ait eu du mal à surmonter ce dégoût de soi, elle a révélé que ces mauvais sentiments avaient finalement disparu.

Elle a déclaré : « Nous grandissons en pensant que nous ne pouvons pas nous vanter, nous vanter ou nous aimer, et maintenant je fais tout cela… Je m'amuse tellement avec moi-même. Je me dis : « Fille, tu es si belle. Je suis si fier de toi. Oh, ça te va bien. Et je suis souvent seule, donc je me dis toujours : « Oh Mary, j'adore ça ! Portons ça ce soir. Ça va être chaud !'