Le pendentif en diamant de Destroy Lonely se retrouve sur eBay pour 50 000 $ après être tombé pendant un spectacle

Destroy Lonely a récemment perdu son pendentif en diamant lorsqu'il est tombé lors d'un spectacle à l'étranger, et il s'est retrouvé sur eBay quelques jours plus tard.

Le rappeur a perdu sa croix à l'envers lors d'un concert au Rolling Loud EU samedi (6 juillet). Peu de temps après, des fans aux yeux d'aigle l'ont repérée sur le site Web du détaillant, où elle était proposée à 50 000 $ « ou meilleure offre » avec 4 $ de frais de port.

L'article a été publié par un utilisateur qui s'appelle malpe-2574. La page en question a été créée en janvier 2020, avec comme lieu indiqué Stockbridge, en Géorgie. Cependant, aucune page de ce type n'existe au moment de la rédaction de cet article, elle a donc peut-être été supprimée.

De plus, la page de vente n’offrait aucune preuve prouvant que la pièce appartenait bien au rappeur.

Dans d'autres nouvelles, Destroy Lonely a été accusé d'abus physique et mental de la part d'une ancienne petite amie le mois dernier.

Dans une série de longs messages sur les réseaux sociaux partagés fin juin, une personne connue sous le nom de @ayishamia sur X (anciennement Twitter) a formulé un certain nombre d'affirmations contre le rappeur, qui a signé avec Playboi Carti.

« Pleure, petit négro, dit-elle. J'étais en colère contre Lucki, tu m'as insultée pendant tout un vol de 21 heures jusqu'en Allemagne et quand j'ai fini par craquer et te frapper, tu m'as étranglée et tu as appelé ma mère pour qu'elle joue la victime. »

Le compte a ensuite publié des photos de blessures sanglantes et a ajouté : « Il m'a ouvert la tête en Allemagne après m'avoir poussé contre un cadre de lit et avoir ensuite jeté toutes mes affaires dans le couloir… tout ça parce que j'étais fatigué et que je ne voulais pas me lever à ce moment précis pour rouler un joint. »

Dans un autre message, elle a continué : « Nous sommes sortis une fois avec au moins 10 personnes. Nous nous sommes disputés, je veux rester dans la voiture jusqu'à ce que la course soit terminée, tu prends un de mes téléphones pour essayer de m'arrêter.

« J'ai commandé un Uber pour y aller. Tu montes dans mon Uber et tu me gifles 4 fois au visage, puis le soir même, tu pleures en écoutant la chanson avec @pinkpantheress2 à ce sujet. »

Le compte a ensuite accusé Destroy Lonely d'avoir utilisé des insultes homophobes contre Don Toliver lorsqu'elle a essayé d'écouter sa musique.

« C'est vraiment bizarre que je ne puisse même pas écouter @DonToliver », a-t-elle écrit. « Chaque fois que j'essayais, soit il se moquait de moi, soit il l'appelait « gay » et « pédé ».

« Ensuite, dès que nous arrêtons de parler pendant un mois, tu vas enregistrer de la musique avec lui et tu me l'envoies textuellement en disant : « Maintenant, je vois pourquoi tu l'aimes tant. »

Elle a également révélé pourquoi elle a fini par rompre avec le rappeur et a partagé : « J'ai rompu avec lui parce que l'avant-dernière fois que nous étions ensemble, il avait un couteau à la main devant tous ceux que nous connaissions et disait mot pour mot 'Je vais tuer cette garce' et nous avons été séparés pendant 3 mois après. »

Peu de temps après que les messages ont commencé à faire le tour en ligne, Destroy Lonely a nié toutes les allégations et a écrit : « Tout le monde connaît la vraie histoire, cela ne fait aucun doute pour vous.

« Cette garce m'a frappé 1000 fois et je veux poster une fausse blessure. Je n'ai jamais brisé le crâne de personne, demandez à mon manager. »