Lecrae se souvient de ses premières amitiés avec Kendrick Lamar et d’avoir été « une voix dans sa vie »

Exclusif

Lecrae a eu l’occasion d’être une caisse de résonance pour Kendrick Lamar au début de la carrière du natif de Compton, et il ne le prend pas à la légère.

HipHopDX a rencontré Lecrae sur le tapis rouge des Grammy Awards 2024 dimanche 4 février, où il a discuté de son amitié de longue date avec le hitmaker « King Kinta ».

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

« Sans aucun détail, l’une des raisons pour lesquelles Kendrick Lamar est l’un de mes favoris est parce qu’au début, il a été vraiment transparent et honnête et m’a permis d’être simplement une voix dans sa vie », a-t-il déclaré. « Et je lui en serai toujours reconnaissant, et je le salue dans tout ce qu’il fait. »

Interrogé sur la façon dont Kendrick a pu montrer sa croissance tout en évoluant dans sa musique, Lecrae a ajouté : « C’est un respect mutuel et je l’apprécie d’essayer simplement d’être une voix et de lutter – nous luttons aussi et essayons de mettre le les pièces du puzzle ensemble et, vous savez, il sait que je suis toujours partant pour les conversations et que je suis toujours ouvert à servir de toutes les manières possibles, mec. Merci à lui d’avoir été transparent avec tout cela.

Bien que ce ne soit que de l’amour pour Kendrick Lamar, Lecrae ne ressent pas vraiment la même chose à propos de Lil Nas X. Le rappeur chrétien s’est rendu sur les réseaux sociaux le mois dernier et a fait part de ses réflexions sur les conséquences potentielles de l’utilisation récente d’images religieuses par le jeune homme de 24 ans. .

« D’accord, je dois admettre que Lil Nas joue avec le feu en se moquant de Jésus », a-t-il écrit. « Il attire l’attention qu’il souhaite de la part des gens, au risque de lui brûler la conscience. Pourtant, si Dieu peut transformer le roi Nab, les meurtres, [sic] maîtres d’esclaves, travailleuses du sexe, etc., il peut ajouter un autre blasphémateur à la liste.

Dans une longue légende, il a offert plus de contexte.

« Nous sommes généralement indignés du manque de respect flagrant envers notre Seigneur », a-t-il écrit. « Même la Torah dans Lévitique 24 dit : « Celui qui blasphème le nom du Seigneur sera certainement mis à mort. » Mais aussi frustrant que cela puisse paraître, voici quelques réflexions.

Il a poursuivi : « 1. Nous devons nous rappeler que Dieu a utilisé différents moyens pour manifester sa colère avant la venue du Christ ; maintenant, Jésus a pris la pleine coupe de cette colère sur la croix. 2. Soyez reconnaissants que Dieu soit patient car beaucoup d’entre nous bénéficient aujourd’hui de cette grâce, de cette miséricorde et de cette patience.

« 3. Lorsque le blasphème contre le Seigneur atteignit son paroxysme, Jésus était battu et en train d’être assassiné et sa réponse fut : « Père, pardonne-leur ; car ils ne savent pas ce qu’ils font. N’oublions pas de prier pour les gens qui sont aveuglés comme nous l’étions autrefois.