Les anciennes actions de Revolt de Diddy sont « rachetées et retirées » alors que les employés deviennent propriétaires majoritaires

Les anciennes actions Revolt de Diddy ont été « rachetées et retirées » puisque les employés de l'entreprise sont devenus les actionnaires majoritaires.

Dans une publication sur les réseaux sociaux mardi 4 juin, le réseau médiatique a déclaré : « Revolt est honoré et fier d'annoncer que, dans le cadre d'un mouvement historique et sans précédent dans l'espace médiatique noir, notre nouveau plus grand groupe d'actionnaires est constitué des employés actuels de REVOLT.

« Notre mission de devenir la plus grande entreprise de médias alimentée par des créateurs et alimentée par la culture se poursuit. »

Diddy a fondé l'entreprise en 2013, mais a démissionné de son poste de président à la fin de l'année dernière après avoir fait face à plusieurs accusations d'agression sexuelle.

Parler à Variétéle PDG Detavio Samuels a expliqué comment l'entreprise allait progresser avec son nouveau modèle de propriété.

« Toutes les données suggèrent que les entreprises qui disposent de pools d'incitations pour leurs employés obtiennent de meilleurs résultats que les autres », a-t-il déclaré. « Ils obtiennent de meilleurs résultats financiers, ils obtiennent de meilleurs résultats en termes de moral et de culture d’entreprise et ils obtiennent de meilleurs résultats en matière de rétention. »

Les employés de l'entreprise seront les principaux actionnaires, tandis que d'autres détiendront des capitaux plus petits, tandis qu'il n'y aura pas d'actionnaire majoritaire unique.

On pense que le fondateur de Shea Moisture, Richelieu Dennis, a acheté les actions de Diddy, mais il ne sera pas impliqué dans la structure de propriété de Revolt.

Samuels a également partagé ses espoirs que Revolt établisse une norme de l'industrie en matière de propriété : « Il est révolu le temps où les employés allaient simplement travailler pour une autre famille riche ou encore un autre multimillionnaire ou milliardaire.

« J'espère que nous établirons une nouvelle norme, selon laquelle les personnes qui donnent chaque jour leur sang, leur sueur et leurs larmes à ces entreprises méritent de participer au succès de l'entreprise d'un point de vue stratégique. »

« J'espère que nous parviendrons à cette valorisation d'un milliard de dollars, et lorsque nous y parviendrons, nos employés auront généré une richesse générationnelle qu'ils n'auraient jamais pu imaginer. C'est donc pour moi le jeu à long terme », a-t-il ajouté.

Revolt avait précédemment annoncé le départ de Diddy de l'entreprise en déclarant : « Bien que M. Combs n'ait auparavant eu aucun rôle opérationnel ou quotidien dans l'entreprise, cette décision contribue à garantir que Revolt reste résolument concentré sur notre mission de créer du contenu significatif pour la culture et amplifier les voix de tous les Noirs à travers ce pays et de la diaspora africaine.