Megan Thee Stallion dit que se sentir « détestée par tout le monde » a inspiré le « sifflement »

Megan Thee Stallion s'est frayé un chemin jusqu'au sommet du Billboard Hot 100 grâce à la sortie de « Hiss » plus tôt cette année, et elle a maintenant donné un aperçu de son histoire.

Dans une interview avec L'Officiel qui a été publié mercredi 29 mai, la Houston Hottie a expliqué comment elle avait conçu la chanson et ce qu'elle représente pour elle avec le recul.

« Je ne savais absolument pas que ça allait faire tout ça ! » commença-t-elle en évoquant son succès immédiat. « Je n’avais aucune idée que cela allait arriver. Cela faisait un moment que je retenais mes sentiments. J'avais l'impression que tout le monde me donnait des coups de pied quand j'étais à terre.

«C'était bien de pouvoir enfin simplement parler parce que j'étais dans un endroit où j'étais tellement déprimé et je ne voulais rien faire qui puisse perturber toute sorte de paix. Je me suis senti comme, Oh, Megan Thee Stallion, tout le monde te déteste en ce moment. Ne dis pas un mot. Tais-toi

Elle a poursuivi : « Je me sentais tellement mal chaque jour. C'était tellement difficile de sortir d'un endroit. Je ne veux même pas me soucier de qui me déteste, vraiment. Ce que je devrait me concentrer est sur l'amour que je reçois. C'est ce que j'essaie de m'améliorer maintenant. Tout ne sera pas toujours génial. Si je dois être là pour les acclamations, je dois être là pour les huées. »

Elle a également parlé du fait que les femmes dans son travail doivent être passives et soumises.

« Pour les rappeuses, il y a une ligne qu'il ne faut pas franchir », a-t-elle déclaré. « Vous voulez être Miss Congeniality. Vous voulez être apprécié de tout le monde. Vous voulez être le plus méchant, vous voulez être le meilleur, mais vous voulez le faire de la bonne manière.

Elle a ajouté : « J’ai dû apprendre qu’il n’y a pas de bonne voie. Qui que vous soyez, soyez-le. Si vous êtes fou, soyez fou. Si tu es gentil, sois gentil. Si tu veux dire, sois méchant. Si vous êtes triste, soyez triste. Quelle que soit votre voie, soyez-la. Soyez votre vrai vrai moi.

Lorsqu'on lui a demandé si son nouvel album serait sur la même longueur d'onde que la chanson en question, la rappeuse de 29 ans a expliqué qu'elle avait bien d'autres émotions à canaliser que la colère.

« 'Hiss', c'était juste pour que je retire les choses que j'avais à dire de ma poitrine », a-t-elle déclaré. « Je ne me concentre vraiment pas sur la négativité de mon album. J'ai beaucoup de chansons différentes sur l'album car mon émotion ne s'arrête pas à la colère. Mon émotion ne s'arrête pas à la tristesse car j'ai grandi et j'ai commencé à ressentir plus de choses.

« J’ai commencé à me sentir vraiment heureux. Il y a donc des chansons sur l'album qui parlent des moments positifs que je commence à vivre. Vous obtenez un peu de tout. Vous ressentez toutes les émotions là-dedans.

De même, elle a fait allusion à transcender le thème du serpent dans ses chansons récentes comme « BOA », « Hiss » et « Cobra », en disant : « Nous ne nous arrêtons pas seulement au serpent. C’est exactement ce que tout le monde voit en ce moment. Renouveau, renaissance : c'est tout le concept de cet (album). Nous avons commencé avec le serpent parce que, tout d’abord, j’aime les serpents, mais j’ai l’impression que les serpents sont tellement incompris, surtout dans la culture occidentale.

« Les serpents représentent la renaissance, la spiritualité. Je ne suis pas vraiment une personne du genre, Oh mon Dieu, du soleil et juste super pétillant, heureux. J'aime les choses plus sombres. J'aime les choses qui font un peu peur. J'aime les choses qui sont uniques. J'ai choisi le serpent parce que… c'est un peu comme un anti-héros.