Tony Yayo taquine la reprise du podcast : « Je vais être là-haut avec les grands »

Tony Yayo a eu la chance d’avoir le don du bavardage et il va transformer sa capacité de narration en podcast.

Plus tôt cette semaine, Yayo a rejoint VLADTV pour une autre interview dans laquelle il a annoncé le lancement de son prochain podcast et il vient pour tous les grands et leurs biens immobiliers dans l’espace hip hop.

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

« Même toi, Vlad, je m’imprègne du gibier de toi », a-t-il déclaré à l’hôte. «J’apprends beaucoup de choses sur ces podcasts.

«Je m’imprègne du jeu avec toi parce que je te dis que je vais avoir l’un des plus gros podcasts. Je serai là-haut avec les grands. C’est ma prochaine activité parce que j’aime parler.

Regardez le clip commençant à 3:08 ci-dessous :

On ne sait pas encore quel titre Yayo donnera à son podcast ni sur quelle plateforme il sera diffusé, mais il semble qu’il soit prêt à se lancer cette année.

De nombreuses interviews de Yayo sont devenues virales dans le passé alors qu’il faisait une apparition dynamique sur Boire des champions l’année dernière. Cette interview de cinq heures compte à ce jour plus de 2,4 millions de vues.

L’une des histoires mémorables est survenue lorsque le rappeur de G-Unit a raconté à NORE et DJ EFN le moment où il a su qu’Eminem était un « vrai nègre ».

L’histoire de Yayo s’est déroulée au début des années 2000 lors du tournage de la vidéo « In Da Club » de 50 Cent à Los Angeles, où il a déclaré qu’Eminem avait fait reculer Suge Knight, qui s’était arrêté sur le plateau avec une armée de gangsters mexicains.

Le natif du Queens se souvient de la façon dont le chaos a éclaté lorsque le tristement célèbre co-fondateur de Death Row Records est arrivé pour la première fois. « Les caméras tombent, les danseurs courent, tout le monde court », a-t-il déclaré. Eminem, en revanche, n’avait apparemment pas peur (excusez le jeu de mots).

« C’est pourquoi j’ai toujours respecté Eminem, 50 ans et les négros qui étaient avec nous », a commencé Tony Yayo. « Suge est venu, il avait des négros mexicains. Maintenant, nous venons de New York ; tu n’as jamais vu un négro avec un tatouage sur le front.

« Nous aimons : « Bon sang, qu’est-ce qu’on a à perdre ? Si on n’éclate pas maintenant, on retourne au quartier !’ Donc c’est comme combattre ces négros du sang mexicain, ces négros tueurs, ou rentrer chez eux au berceau. Autant tout mettre en œuvre et se battre ici ! Nous sommes autour du Dr Dre, donc c’est comme : « Yo, nous devons faire ce que nous devons faire. »

Il a continué: « [Suge] allume son cigare et il essaie de voir quoi toi je vais le faire… C’est à ce moment-là que j’ai su qu’Eminem était réel. Il disait : ‘Je m’en fous Putain, homme!’ C’est à ce moment-là que j’ai su : « Merde, Eminem est un vrai négro. » 50 négros dehors. ‘Quoi de neuf?!’ Et puis le négro Suge s’est éloigné. Les négros mexicains avaient l’air un peu confus, ils ne savaient pas ce qui se passait.

« Eminem est sorti, à 100 pour cent. Eminem disait : « Je m’en fous Putain, homme!’ Rappelez-vous, c’est documenté, Proof a dit à Suge :  » Yo, tu as tué 2Pac !  » au milieu d’une fête. Ces négros de Détroit sont un peu fous, mec ! Ces négros de 7, 8 Miles ont toujours été fous… On pourrait demander à n’importe qui, Proof était un garçon sauvage. Repose en paix à Proof.