Flavor Flav se produit avec Spike Lee à la Block Party anniversaire de « Do The Right Thing »

New York, NY

Flavor Flav faisait partie de ceux qui se sont rendus à Brooklyn cette semaine pour célébrer le film emblématique de Spike Lee de 1989 Faire la bonne chose.

Dimanche (30 juin) a marqué les trois décennies et demie de la sortie de la comédie dramatique qui s'articulait autour des relations raciales dans le quartier de Bedford-Stuyvesant à New York. Le film a été tourné sur ce qu'on appelle aujourd'hui Do The Right Thing Way (situé entre Lexington Avenue et Quincy Street), où s'est également tenue la fête du quartier pour son 35e anniversaire.

En plus des apparitions de l'acteur Giancarlo Esposito et du monteur Barry Alexander Brown, le MC de Public Enemy est monté sur scène avec le réalisateur oscarisé lui-même pour une interprétation de « Fight The Power » après avoir enthousiasmé la foule dans un chant « Do or die Bed-Stuy ».

Découvrez ci-dessous des images de l’événement :

Dans d’autres nouvelles, Flavor Flav est devenu le visage d’un nouveau repas au Red Lobster après ses efforts répétés pour maintenir l’établissement à flot au milieu de difficultés financières.

La chaîne de restaurants a déposé le bilan en mai dernier, ce qui l'a poussé à faire tout ce qui était en son pouvoir pour empêcher sa dissolution. Depuis, il a commandé plusieurs fois l'intégralité du menu et a même fait une publicité pour promouvoir la nourriture.

Plus tôt cette semaine, la société a annoncé un nouveau repas hors menu appelé Flavor Flav's Faves qui se compose de « queue de homard du Maine, de pattes de crabe des neiges, de crevettes à l'ail et de macaroni au fromage et au bacon, plus un accompagnement au choix ».

« En tant que fan de longue date de Red Lobster, je suis ravi d'apporter un peu de ma propre saveur aux fans avec un repas mettant en vedette mes fruits de mer préférés », a déclaré le natif de New York. « Vous devez aller au Red Lobster et l'essayer parce que ce repas signature est à la mode, mon garçon ! »

Dernièrement, le vétéran du rap de 65 ans a utilisé ses ressources et son influence pour élever ceux qui l’entourent.

Lors des grèves ouvrières à Hollywood l’année dernière, il a soutenu la Writers Guild of America en livrant des pizzas aux piqueteurs affamés.

L'interprète de « 911 Is A Joke » a rejoint les manifestations en mai dernier, se rendant dans les studios Warner Bros. dans le sud de la Californie pour soutenir ses collègues stars Quinta Brunson et Jason Sudeikis.

Plus récemment, Flav a montré son soutien à Jelly Roll après que le musicien a affirmé avoir été « harcelé » sur les réseaux sociaux.

Dans un épisode d'elle Blonde idiote Dans un podcast, la femme de la native du Tennessee, Bunnie XO, a révélé : « Mon mari a quitté Internet parce qu'il est tellement fatigué d'être harcelé à cause de son putain de poids, et ça me donne envie de pleurer, parce que c'est le bébé ange le plus adorable. Mon mari ne vous le montre pas, mais je vais vivre un moment très vulnérable ici. Ça lui fait mal. »

« Internet peut dire tout ce qu'il veut de vous et vous dire : « Vous êtes une célébrité. Vous êtes censée être capable de gérer ça. » Mais non, ce n'est pas le cas. Trop, c'est trop. »

Peu de temps après que la nouvelle a commencé à faire le tour d'Internet, le rappeur s'est adressé à X (anciennement Twitter) avec une vidéo d'une minute pour souligner à quel point il aimait son pair tout en exprimant sa frustration envers ceux qui l'ont poussé hors ligne.

« Vous avez tous intimidé l'une des personnes les plus gentilles des réseaux sociaux, alors j'ai ressenti le besoin de défendre mon pote JellyRoll », a-t-il écrit dans sa légende. « Cet homme fait tellement pour les gens et les communautés à travers sa musique et son activisme… J'adore @JellyRoll615 et Bunnie. »