Kodak Black regrette les fausses paroles de Perc sur « Super Gremlin » : « J'aurais été mort »

Kodak Black a exprimé ses regrets concernant sa phrase selon laquelle il aurait volontairement avalé un faux Percocet dans son single à succès « Super Gremlin ».

Des images ont fait surface vendredi 28 juin montrant le rappeur de Floride déplorant les paroles controversées (qui disent : « Je savais que le Perc était faux, mais j'en ai quand même mangé / Parce que je suis un gremlin ») en s'adressant aux fans lors d'un concert.

Expliquant son état d'esprit en écrivant la rime, il a déclaré: « C'est triste, cependant, parce que je me dis: 'Cette merde va' se garer dans l'esprit si vite.' Je me dis : 'Merde, je ne veux pas dire cette merde, mais je sais que cette salope va le faire, mon pote.' Un négro ne joue pas comme ça, mec.

« Quand j'étais à l'époque où je prenais des Percs, j'étais déchiré. Je jure devant Dieu, j'en prenais environ 100 par jour. En moyenne, 40 par jour. Si j'avais pris cette fausse merde, je serais mort, mon pote. »

Il a ajouté : « Je vais m'expliquer maintenant, je ne veux pas que vous entendiez ça et que vous pensiez que c'est normal de faire cette merde, vous m'entendez ? Bien sûr que non. »

Bien que Kodak reconnaisse les risques pour la santé associés à l'ingestion de faux médicaments, les paroles n'ont pas nui à sa carrière puisque « Super Gremlin » a atteint la troisième place du Billboard Hot 100 et a depuis été certifié platine.

Le rappeur de 27 ans a parlé de son ajout de Percocet sur Instagram Live l'année dernière, révélant qu'il avait commencé à prendre des analgésiques alors qu'il se remettait d'une balle dans la jambe en 2022.

« Je dirai à Dieu lui-même que je prends des Percs et des trucs comme ça, mais c'était mon médicament qui m'avait été prescrit », a-t-il déclaré. « Même avant qu'on me tire dessus et qu'on me les prescrive à nouveau, je pouvais dire que j'avais commencé à en abuser. »

Yak a également révélé qu'il travaillait à se nettoyer et qu'il avait dépensé 350 000 $ en cure de désintoxication.

« Je travaille sur moi-même. Je travaille en ce moment, mon pote », a-t-il poursuivi. « J'ai payé 350 000 dollars et tout pour me désintoxiquer et aller mieux (…) Je suis allé en cure de désintoxication tout seul sans que le tribunal n'ait à me le dire.

« C’est juste que je veux m’améliorer. J'ai des enfants, mon pote, et je dois être là pour eux. Je n’ai jamais assez de temps dans la rue pour ne même pas être un drogué.

Kodak semble avoir abandonné cette habitude et a récemment déclaré qu'il était « le plus heureux » qu'il ait jamais été après être devenu sobre.

« Je me souviens d'une période de ma vie où je mâchais beaucoup de Percs », a-t-il déclaré lors d'un autre live IG en avril. « Mec, je suis fier de moi. Je n'ai jamais été aussi heureux de ma vie, mec. Je ne sais pas d'où ça vient, qu'est-ce qui se passe.

« Je ne vais même pas dire que je suis contre le Perc. Je n'ai jamais pris de Perc depuis que je suis à la maison. Mais mec, mon dosage est tellement faible que je n'arrive pas à y croire moi-même. Mec, je vous le dis, mec. »

Il a ajouté : « Avant d'aller en prison, mec, je prenais… Je peux en parler parce que c'est mon témoignage. Je n'ai pas honte de ma merde. Je prenais au moins 100 Percocet. Mec, ma moyenne était de 40 Percocet. »

«Je vous dis tout ça, mec, au point où je regarde cette merde et je me dis: 'Qu'est-ce qui n'allait pas chez moi, frérot?' J'écoute ma musique et je me dis : « Frère, c'est quoi ce bordel, famille ? »