Megan Thee Stallion ravive la querelle avec Nicki Minaj sur son nouvel album « Megan »

Le nouvel album de Megan Thee Stallion Mégane est là, et il est parsemé de plusieurs attaques contre sa féroce rivale Nicki Minaj.

Le rappeur de Houston ne perd pas de temps à raviver leur querelle, semblant viser Nicki sur le morceau numéro deux « Rattle ».

« Je voulais que tout le monde soit là avec moi / Mais c'était ma faute, j'étais trop amical / Je pensais que tout allait bien / Mais pendant tout ce temps, tu étais mon ennemi. » elle rappe dans son couplet d'ouverture.

Elle semble plus tard faire référence au mari et à l'enfant de Nicki, en crachant : « Merde, salope, ça fait quatre ans/ T'inquiète pour ton homme et ton enfant/ Ta vie doit être ennuyeuse si tu te souviens encore de la merde que nous avons fait. »

« It been four years » semble être un clin d'œil soit à la collaboration de Megan sur « WAP » avec sa rivale de Nicki Minaj, Cardi B, soit à l'attaque de Tory Lanez contre elle, dont Nicki Minaj a fait peu de cas dans ses attaques contre l'interprète du tube « Savage ».

Megan semble alors cibler les alliés de Nicki en disant : « Et je ne m'inquiète pas pour le lien entre les salopes amères / Vous, salopes, avez gagné vos places dans le fan club. » faisant apparemment référence au rappeur Young Money faisant sortir JT, BIA, Akbar V et d'autres lors de sa tournée Pink Friday 2.

Son vers brûlant se termine ainsi : « Je n'ai rien contre toi, cette salope pense qu'elle est TMZ » ce qui pourrait être un clin d'œil à l'épisode « Tea Party » de Nicki de son émission de radio Amazon Amp où elle a fait allusion à Megan qui l'avait un jour encouragée à avorter.

Les paroles se poursuivent sur la chanson suivante, « Figueroa », où Megan fait directement référence à la fervente base de fans de Nicki.

« Je suis une putain de gamine, pas une Barbie / Je pars avec n'importe quelle garce qui veut commencer. » elle rappe, tout en criant « des chattes sur Internet m'utilisent pour générer du trafic. »

MéganeLa première sortie de Tina Snow depuis qu'elle a quitté son ancien label 1501 Certified Ent. après une âpre bataille juridique, intervient quelques mois seulement après qu'une dispute ait éclaté entre elle et Nicki Minaj.

La querelle a été déclenchée par la chanson venimeuse de Megan « Hiss » sur laquelle elle fait une référence à peine voilée à la condamnation du mari de Nicki, Kenneth Petty, en 1995, pour tentative de viol.

« Ces putes ne sont pas en colère contre Megan, ces putes en colère contre la loi de Megan, » » a-t-elle rappé, citant la loi fédérale exigeant que les autorités mettent à la disposition du public des informations sur les délinquants sexuels enregistrés.

La star de « Superbass » a riposté avec le tout aussi vicieux « Big Foot », qui comprenait un certain nombre d'accusations sinistres ainsi que des railleries sur la mort de la mère de Megan et la fusillade susmentionnée.

Les choses se sont rapidement calmées, Nicki étant largement critiquée et Megan étant considérée par beaucoup – y compris Charlamagne Tha God – comme étant sortie vainqueur.