Questlove nomme les rappeurs méconnus qui, selon lui, maintiennent le hip-hop en vie

Questlove est dans le milieu du hip-hop depuis des décennies, mais il a toujours pris le pouls de la culture.

Plus tôt ce mois-ci, le batteur de Roots a sorti un livre intitulé Le hip-hop appartient à l'histoire. Dans cet ouvrage, il « retrace habilement les forces créatives et culturelles qui ont créé et façonné » cet artisanat depuis sa création au début des années 70.

En discutant du projet avec Radio Nationale Publique dans une interview publiée mardi 25 juin, le natif de Philadelphie a déclaré avoir déclaré précédemment que « le hip hop est vraiment mort » tout en critiquant la querelle de rap entre Kendrick Lamar et Drake en mai.

« Je ne pense pas que le hip-hop soit mort », a-t-il déclaré, avant de nommer les artistes qui, selon lui, ont dynamisé le genre ces dernières années. « Si un MC comme Little Simz, dont les gens parlent rarement… Je ne pense pas que les gens accordent suffisamment d’attention à Griselda : Westside (Gunn), Conway (The Machine) et Benny (The Butcher). Ou même, comme Tobe (Nwigwe), Mick Jenkins, Errol Holden, même Denzel Curry. Il y a tellement de trucs de qualité, de trucs géniaux, qui passent inaperçus et qui ne sont pas défendus. »

L'homme de 53 ans a également abordé la querelle susmentionnée directement sur le même chat pour expliquer sa position.

« Bon, voilà ce qui se passe », a-t-il dit. « J’aimerais que les gens se décident. Je suis dans cette étrange zone médiane – et j’en parle souvent dans mes livres. Je vis dans une zone où je me dis quelque part entre « Mec, tu as changé ma vie ! » et « T’es rien du tout ! » Tous les jours. C’est donc un équilibre constant, et on ne sait pas quelle sera la réaction. »

« J'étais là aux Source Awards quand la situation a vraiment commencé en 1995. Et j'étais là en 1997. C'était un moment de « Et maintenant ? » pour le hip-hop : Tupac et Biggie, impliqués dans une bataille. Je n'ai jamais vu une bataille qui se termine bien.

« Nous vivons à une époque polarisante. Nous vivons actuellement à une époque où une troisième guerre mondiale peut facilement éclater à tout moment. Nous vivons à une époque où la guerre civile peut éclater à tout moment aux États-Unis.

« Nous vivons à une époque où l’incertitude de voir quelque chose se produire est toujours présente. Vous voyez ce que je veux dire ? Pour moi, c’est comme si j’avais déjà vu ce film et que j’étais sous le choc. Les séquelles de Tupac et Biggie n’ont été qu’un voyage de 30 ans dans l’obscurité. »

L'animosité entre K.Dot et Drizzy a atteint de nouveaux sommets récemment, le natif de Compton ayant interprété un certain nombre de morceaux dissidents visant son adversaire lors d'un spectacle « Pop Out » à Los Angeles plus tôt ce mois-ci.