Snoop Dogg veut signer à nouveau un ancien artiste du couloir de la mort après une vidéo virale

Snoop Dogg a proposé de ramener l’ancien chanteur de Death Row Records, Danny Boy, dans l’équipe après qu’une vidéo de lui ait commencé à circuler en ligne.

Mardi 19 septembre, Tha Doggfather s’est rendu sur Instagram pour partager l’un des de nombreux clips postés par le compte appelé Ils ont la portéedans lequel l’homme de 45 ans chante aussi bien qu’à l’époque.

ANNONCE

CHARGEMENT DE L’ANNONCE…

Impressionné par le fait que ses pairs aient réussi à atteindre toutes les notes même après toutes ces années, Snoop a légendé la vidéo : « Votre place dans le couloir de la mort vous attend. [Earth emoji, microphone emoji, music-note emoji, microphone emoji, Earth emoji] @dannyboysteward.

Regardez le cuisinier vétéran du R&B ci-dessous :

Danny Boy est surtout connu pour avoir chanté les refrains de plusieurs chansons de 2Pac sur des albums comme Tous les regards sont tournés vers moi et Le Don Killuminati : la théorie des 7 jours. Il a également contribué à Le meurtre était le cas bande originale en 1994, qui est devenue l’un des disques déterminants du label.

Le premier album de Danny sur Death Row a été mis de côté et n’est sorti que des années plus tard, en 2010, lorsque la marque a été placée sous une nouvelle direction. À ce moment-là, sa carrière était bien différente.

Même s’il continue de faire de la musique, après avoir sorti un nouvel album cette année, le chanteur chevronné dirige désormais son propre restaurant près du West Side de Chicago. Son approche pratique de la gestion d’Oh Danny Boys a valu à l’entreprise de nombreux éloges, le menu proposant des plats tels que le Tupac Burger, le Bacon Cheddar Snoop Dogg et les Suge Knight Wings.

Les souvenirs de Death Row sont clairement restés dans la mémoire de Danny Boy et des retrouvailles semblent désormais plausibles étant donné que le label a un nouveau patron déterminé à lui redonner sa gloire. En février, Snoop Dogg a acquis la marque de MNRK Music Group (anciennement eOne Music).

« Je suis ravi et reconnaissant de l’opportunité d’acquérir la marque emblématique et culturellement importante Death Row Records, qui a une immense valeur future inexploitée », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Cela fait du bien d’être propriétaire du label dont je faisais partie au début de ma carrière et en tant que membre fondateur. C’est un moment extrêmement significatif pour moi.

Il a conclu : « J’ai hâte de construire le prochain chapitre de Death Row Records. »